Cinéma – 21ème cérémonie des Lumières

La semaine dernière, la 21ème cérémonie des Lumières s’est tenue à l’Espace Pierre Cardin à Paris. Organisés par l’Académie des Lumières, qui a vu le jour en 1995 à l’initiative de Daniel Toscan du Plantier et du journaliste américain Edward Behr, les Prix Lumières récompensent tous les ans le cinéma français. L’Académie des Lumières veut souligner le grand intérêt que porte au cinéma français la presse internationale largement représentée à Paris. Cette année, Eden Park était partenaire de l’after au Buddha Bar.
Last week, the 21st « Cérémonie des lumières » was held at the Espace Pierre Cardin in Paris. Organized by « l’Académie des Lumières« , which was founded in 1995 on the initiative of Daniel Toscan du Plantier and the American journalist Edward Behr, these awards honours the French cinema each year. « L’Académie des Lumières » wants to emphasize the great interest of the international press in the French cinema  widely represented in Paris. This year, Eden Park was partner of the after-ceremony at the « Buddha Bar ».

Pour cette 21ème édition, un hommage spécial à été rendu à la grande comédienne Isabelle Huppert.
For this 21st edition, a special tribute was made to the great actress Isabelle Huppert.

Voici le palmarès complet / Here is the list of prize-winners :

  • Meilleur film/Best film : Mustang de Deniz Gamze Ergüven
  • Meilleur réalisateur/Best director : Arnaud Desplechin pour Trois souvenirs de ma jeunesse
  • Meilleur scénario/Best scenario : Philippe Faucon pour Fatima
  • Meilleure actrice/Best actress : Catherine Frot dans Marguerite
  • Meilleur acteur/Best actor : Vincent Lindon dans La loi du marché et Journal d’une femme de chambre
  • Révélation féminine/Best female newcomer : Güneş Nezihe Şensoy, Doğa Zeynep Doğuşlu, Elit İşcan, Tuğba Sunguroğlu et İlayda Akdoğan dans Mustang
  • Révélation masculine/Best male newcomer : Rod Paradot dans La tête haute
  • Prix Heike Hurst du premier long métrage / Heike Hurst award for a first movie: Mustang de Deniz Gamze Ergüven
  • Meilleur film francophone/Best francophone movie : Much Loved de Nabil Ayouch (Maroc, France)
  • Meilleure image/Best cinematography : David Chizallet pour Mustang, Les Anarchistes, Je suis un soldat
  • Meilleure musique/Best original score : Grégoire Hetzel pour La belle saison, Trois souvenirs de ma jeunesse
  • Meilleur documentaire/Best documentary : Le bouton de nacre, de Patricio Guzmán L’image manquante, de Rithy Panh (ex-aequo)

 


Donnez-nous votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s