JP Dick – The Transat

TheTransat4-okRS.jpg

Lundi 2 mai, Jean-Pierre Dick s’est élancé pour la plus difficile des transatlantiques. C’est sa première confrontation en solitaire en course à bord de StMichel-Virbac.
Monday May 2, Jean-Pierre Dick started the most difficult transatlantic. This is his first solo race aboard StMichel-Virbac.

« Il va falloir être vigilant tout au long de ce parcours semé d’embuches. Nous allons devoir négocier beaucoup de transitions météo, de dépressions mais aussi un trafic important. Cela va être une excellente préparation pour le Vendée Globe ! »
Jean Pierre Dick

« We have to be vigilant throughout this journey fraught with pitfalls. We will have to deal with a lot of weather transitions, depressions but also an important traffic. This will be an excellent preparation for the Vendée Globe ! »
Jean Pierre Dick

Joint par téléphone mercredi 4 mai, Jean-Pierre Dick avait une bonne voix malgré quelques soucis techniques et un passage musclé du Cap Finisterre.
Reached on the telephone on Wednesday May 4,  Jean-Pierre Dick had a good voice despite some technical problems and a hard rounding of Cape Finisterre.

TheTransat2-okRS« J’ai quelques soucis techniques à régler depuis le départ et notamment un problème de pilote automatique qui m’a empêché d’attaquer jusqu’à maintenant. L’important est désormais de reprendre contact avec la tête de flotte.
J’ai plutôt joué la sécurité depuis lundi. J’ai pris deux ris cette nuit pour passer le Cap Finisterre dans 30-35 nœuds. C’était chaud ! Le vent devrait se calmer dans l’après-midi, le rythme est assez soutenu. StMichel-Virbac file en moyenne à 18 nœuds depuis cette nuit. J’ai multiplié les petites siestes pour me reposer.
Sur les fichiers météo, je vois arriver une dépression hargneuse dans deux jours. Il va falloir faire un choix crucial pour contourner ces vents très fort (40 nœuds, voir plus). Cela va être physique et très stratégique : le point clé de la course ! »
Jean-Pierre Dick

« From the beginning of the race I have some technical problems to solve, including an autopilot problem that prevented me from attacking until now. The important thing now is to reconnect with the head of the fleet.
Instead, I played it safe since Monday. I took two reefs that night to pass Cape Finisterre in 30-35 knots. It was hot ! The wind should calm down in the afternoon, the pace is fairly steady. StMichel-Virbac sail at 18 knots since last night. I multiplied naps to rest.
On weather files, I see a snarling depression happen in two days. We’ll have to make a crucial choice to bypass these very strong winds (40 knots, maybe more). This will be very physical and strategic : the key point of the race !  »
Jean-Pierre Dick

TheTransat3-okRS.jpg

Jeudi 5 mai, lors du classement de 13h, StMichel-Virbac était toujours 3ème derrière Banque Populaire et PRB.
Thursday May 5, at 1pm StMichel-Virbac was always in the third position, behing Banque Populaire and PRB.

« En milieu de nuit, j’étais revenu à 20 milles du leader Banque Populaire mais il a mieux traversé cette dorsale. Armel a fait un joli coup ! »
Jean-Pierre Dick

« In the middle of the night, I was back to 20 miles behind Banque Populaire, the leader, but he have through better this ridge. Well done Armel ! »
Jean-Pierre Dick

Dans la nuit du 5 au 6 mai, StMichel-Virbac a commencé à subir la forte dépression avec un décalage plus sud que ses concurrents Banque Populaire et PRB. L’objectif est de faire le dos rond et s’éloigner de son centre. Ce matin, au classement de 11h, Jean-Pierre navigue en 3ème position à 35 milles du leader.
In the night to May 5th to 6th, StMichel-Virbac have started to suffer the major depression with a southern shift compared to its competitors Banque Populaire and PRB. The aim is to lay low and move away from the center. This morning at 11am ranking, Jean-Pierre sailing in 3rd position, 35 miles behind the leader.

« Je viens de virer ce matin, les conditions de navigation ne sont pas très agréables, je navigue avec une mer de face c’est l’enfer ! J’espère que cela va se calmer, c’est tape vague. Dans quelques heures le vent devrait monter, ce sera le plus fort du coup de vent, j’espère que cela va bien se passer. J’en ai encore pour 10 heures difficiles de mauvais temps. »
Jean-Pierre Dick

« I have just turn this morning, the sailing conditions are not very pleasant, I sail with a head seas, it’s like the hell! I hope this will calm down. In few hours the wind should increase, this will be the strongest of the gust of wind, I hope it will be okay. I still have 10 difficult hours of bad weather. »
Jean-Pierre Dick

Vendredi 6 mai, Jean-Pierre s’est retrouvé au Sud-Est de la dépression, au milieu de vagues de plus de 5 mètres, mais a près quelques heures « très difficiles », StMichel-Virbac a retrouvé des conditions plus clémentes.
Friday, May 6, Jean-Pierre was at the southeast of depression with over 5 meters waves, but after a few « very difficult » hours StMichel-Virbac found better conditions.

Dimanche, après 5 jours et 19 heures de course, 1600 milles séparaient StMichel-Virbac de New-York. Les deux leaders, Armel Le Cléac’h et Vincent Riou, se sont recalés devant JP en creusant l’écart, mais rien de rédhibitoire, il reste des opportunités à saisir.
Sunday, after 5 days and 19 hours of race, StMichel-Virbac was located 1600 miles from New York. The two leaders, Armel Le Cléac’h and Vincent Riou, have adjusted in front of JP and have stepped up their lead, but nothing insurmountable, there are still opportunities to catch.

« Pour le moment, mes concurrents ont un meilleur angle de vent que moi et sont plus rapides. Je vais me retrouver derrière eux dans leur axe, ce n’est pas le plus plaisant ! Mais je vais continuer à naviguer propre, entretenir le bonhomme et la machine et bien réfléchir pour saisir les prochaines opportunités. Et Il y en a ! »
Jean-Pierre Dick

« For now, my competitors have better angle to the wind than me and are faster. I will get behind them in their axis and it is not the most pleasant ! But I will continue to sail like this, maintain the man and the machine and think twice to grab the next opportunity. »
Jean-Pierre Dick

Mardi 10 mai au matin, StMichel-Virbac naviguait le long de la zone interdite des glaces, en 3ème position à 116 milles du leader, Banque Populaire. Jean-Pierre Dick a viré de bord, mettant le cap vers New-York. Après la manœuvre, le skipper de StMichel-Virbac a percuté un OFNI.
Tuesday, May 10 in the morning :  StMichel-Virbac was sailing along the prohibited ice area in 3rd place, 116 miles away from the leader, Banque Populaire. Jean-Pierre Dick turned away, heading towards New York. After the maneuver, the skipper hit a UFO.

« Les vents sont compliqués le long de la porte des glaces. Il oscille en force et en direction en permanence et ce n’est pas fini ! Je viens de virer de bord et après la manœuvre j’ai malheureusement heurté quelque chose, je ne sais pas quoi. Je vais aller inspecter le bateau au lever du jour même si je pense que tout va bien. »
Jean-Pierre Dick

« The winds are complicated along the ice gate. It swing in strength and in direction constantly and it’s not over! I just turned away and after the maneuver I unfortunately hit something, I don’t know what. I’m going to inspect the boat at dawn although I think all is ok.  »
Jean-Pierre Dick

Jeudi 11 mai, au matin, Jean-Pierre a subi un passage de front d’une violence et d’une rapidité extrême. Le skipper de StMichel-Virbac revient sur cet évènement marquant. Jean-Pierre va bien et les dégâts sont mineurs à bord. StMichel-Virbac évolue toujours en troisième position à 215 milles du leader.
Thursday May 11 early in the morning, Jean-Pierre suffered a fast and violent front transition. The skipper of StMichel-Virbac speack about this significant event. Jean-Pierre is well and damages are minor on board. StMichel-Virbac is always in the third place, 215 miles away from the leader.

« Cette nuit, je naviguais en bâbord amure, j’allais chercher le front. Tout d’un coup alors que j’étais au pied de mât en train de terminer la prise d’un deuxième ris, une bouffe de vent énorme est rentrée sur l’amure opposée. En l’espace d’une seconde ce coup de vent a couché le bateau à l’envers, c’était d’une violence rare.
Je me suis accroché aux drisses du pied de mât. Heureusement je venais de réduire la toile ! Une minute plus tard, le vent a molli à 20 nœuds et j ‘ai pu rétablir la situation.
Je ne suis pas blessé, mais c’était super dangereux. J’étais surpris par la violence du phénomène.
Dans ce passage de front, le radar et la caméra avant ont été arrachés. A l’intérieur, les sacs à voiles sont passés d’un bord à l’autre. »
Jean-Pierre Dick

« Last night, I was sailing on the port tack, I was searching the front. Suddently while I was at the foot of the mast just finishing taking a second reef, a huge gust of wind entered in the opposite tack. Within a second this gust broached the boat upside down, it was unusualy violent.
I clung to the mast halyards. Fortunately I had just cut reduce the sail area ! A minute later, the wind falled to 20 knots and I have been able to restore the situation.
I’m not hurt, but it was very dangerous. I was surprised by the violence of the phenomenon.
In this front passage, the radar and the camera were plucked up. Inside, sail bags moved from one side to the other. »
Jean-Pierre Dick

Jean-Pierre devrait arriver à New-York dans la nuit de samedi à dimanche (heure NY), en 3ème position après plus de 12 jours de course.
Jean-Pierre is expected to arrive in New York on the night of Saturday to Sunday (NY time), in third place after more than 12 days of race.

« Je pense arriver en milieu ou fin de nuit à New-York, il fera jour en France. Je vais essayer de finir ma course le plus vite possible. J’essaye de mettre le moins de distance entre les leaders et moi. C’est important ! J’ai hâte de franchir la ligne d’arrivée ! »
Jean-Pierre Dick

« I think I’ll arrive in mid or late night in New York. I’ll try to finish the race as fast as possible. I try to put the less distance I can between me and the leaders. It’s important ! I can’t wait to cross the finish line!  »
Jean-Pierre Dick

Dimanche 15 mai, 2h58’07″EDT soit 8h58’07″HF, l’IMOCA de Jean-Pierre Dick franchit la ligne d’arrivée à New-York, après 12j 17h 28min 7s de navigation. Félicitations au gentleman navigateur pour cette 3ème place !
Sunday May 15, 2h58’07″EDT (8h58’07 » french hour), the Imoca of Jean-Pierre Dick cross the finish line in New-York after 12 days 17h 28 min of sailing.
Congratulations to the gentleman sailor for this third place !

Suivez la progression de StMichel-Virbac sur cartographie de The Transat en cliquant ici.
Follow StMichel-Virbac race on the official mapping here.

TheTransat1-okRS.jpg


Donnez-nous votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s